Jeep Cherokee restylé :
Plus consensuel

0
623

Arrivé à mi-carrière, le Jeep Cherokee, qui n’a pas vraiment rencontré le succès jusqu’alors, a eu droit à un restylage dont un champion du monde de l’euphémisme dirait qu’il est profond ! Dorénavant plus sage, le SUV «rital» fera admirer son lifting et sa «rhinoplastie» au Salon de Détroit, en janvier prochain.  

Jeep a eu la main lourde ! Alors que les restylages de mi-vie se résument habituellement à des retouches timides, celui du Cherokee a donné lieu, semble-t-il, à des coups de bistouri profonds et répétés ! En d’autres termes, le SUV compact de la firme de Toledo a été revu de fond en comble, avec notamment une face avant redessinée intégralement !

jeep_cherokee 2

Il faut dire que la quatrième génération du Cherokee n’a pas vraiment «rencontré son public» au cours de la première partie de sa carrière. Et ce manque de succès, qui a apparemment été imputé à son excès d’excentricité, risque de se faire ressentir de manière plus sensible maintenant que le Compass, un peu plus petit, certes, mais surtout plus rationnel, plus consensuel, est venu se mêler à cette «histoire».

Résultat : exit les feux dédoublés (à la manière du C4 Cactus) et le capot très plongeant, place à une face avant plus consensuelle. Phares monobloc repositionnés, capot beaucoup moins profilé et bouclier remanié avec, là encore, le souci de gagner en «sagesse», sont désormais au menu (des réjouissances).

jeep_cherokee 3

A l’arrière, les changements sont moins spectaculaires, tout en étant suffisamment manifestes. Les feux bénéficient d’un habillage plus moderne, tandis que la plaque d’immatriculation migre vers le hayon. Elle était disposée au niveau du bouclier précédemment, bouclier qui reçoit un insert au traitement alu à la taille plus imposante que celui qui agrémentait la version d’avant-restylage.

A bord, en revanche, seul un œil exercé décèlera les nouveaux inserts qui enserrent les aérateurs ainsi que les menues retouches au niveau du volant.

jeep_cherokee 4

Etant donné que seules des photos du Cherokee restylée ont été rendues publiques par Jeep pour l’instant, le mystère plane autour des technologies updatées qu’il embarque et de sa fiche technique, mais aussi autour de la capacité de cette version améliorée à conjurer le sort, à redresser ses ventes. Le remaniement auquel il a eu droit suffira-t-il pour le sortir du bourbier dans lequel il s’est enlisé au cours de la première partie de son existence ? On en saura plus en début d’année, à l’occasion de sa présentation officielle au Salon de Détroit.