Ford Ecosport :
Il se dévergonde

0
568

Tous les voyants sont au vert pour les petits crossovers urbains, une sorte de petits véhicules haut-perchés, développés généralement sur des bases de citadines !

Né avec une cinquième roue accrochée au hayon (façon 4×4 pur et dur), un look marqué de baroudeur et une qualité de fabrication discutable, le Ford Escort s’est littéralement surpassé en évoluant vers plus d’élégance et de fun. Son design s’est affiné à la faveur d’une ligne plutôt svelte affublée de nouveaux blocs optiques. Tout comme il hérite de la calandre octogonale, identique, à quelques détails près, de celle de son grand frère Ford Kuga.

ford_ecosport_04

Dans l’habitacle, l’EcoSport a troqué la planche de bord des débuts contre une nouvelle de loin meilleure de point de vue qualitatif. Au design bien inspiré et à l’ergonomie appréciable, le baroudeur en herbe ajoute une connectivité à la page. Il s’agit bien évidemment du système multimédia SYNC 3, disponible dès la finition intermédiaire Titanium, pilotable via un écran tactile de 8 pouces, compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Sans compter le système de commande vocale permettant de gérer certaines fonctionnalités.

ford_ecosport_14

Sous le capot, le choix est donné entre un petit 3-cylindres essence Ecoboost de 125 ch et 170 Nm et un 4-cylindres Diesel 1.5 TDCi qui développe 100 ch pour 215 Nm. Ce dernier affiche un appétit mesuré, soit 4,1 l aux 100 km en cycle mixte.

ford_ecosport_02

Dans la configuration diesel d’entrée de gamme, à savoir le 1.5 TDCi finition Trend, le prix se négocie à partir de 210 000 DH. Bien armé et plutôt accessible, l’EcoSport pourrait fort bien jouer un vilain tour au Captur. Car, en plus de ses nombreuses qualités intrinsèques, il bénéficie, à l’instar du leader du segment, d’un réseau commercial étoffé sur notre marché, chose dont ne peuvent se prévaloir les autres rivaux.