Diesel :
Ça sent le sapin !

0
230

Quelques semaines après que Toyota a révélé son intention d’abandonner le Diesel et quelques jours après que Nissan lui a emboîté le pas, c’est au tour de Volvo d’annoncer son désamour pour le moteur à combustion interne. La très attendue nouvelle génération de la S60 sera le premier modèle de la marque à tourner le dos à ce type de motorisations.   

Au dernier salon de Genève, Toyota présentait la nouvelle Auris, modèle disponible avec trois motorisations, une essence et deux hybrides, et en profitait pour annoncer l’abandon des motorisations diesel sur sa gamme de véhicules particuliers. Plus récemment, c’est Nissan qui rendait publique son intention de ne plus  commercialiser de Diesel dans un futur plus ou moins proche. Aujourd’hui, c’est Volvo qui monte au créneau pour afficher sa volonté de renoncer graduellement à produire et à commercialiser des modèles Diesel.

Le premier modèle Volvo concerné par cette nouvelle stratégie sera la S60, qui sera très prochainement dévoilée et qui devrait être commercialisée avant la fin de l’année. Le futur opus de la berline familiale suédoise fera donc appel à des blocs essence et disposera même de deux variantes hybrides rechargeables !

Nonobstant le durcissement des normes européennes d’émission de gaz à effet de serre, la décision de Volvo est plus étonnante que celle des deux constructeurs japonais précités. Car, si Toyota est le champion incontesté de l’hybride et Nissan celui de l’électrique, si ces deux marques n’ont réellement intégré les blocs Diesel dans leurs gammes que lors des deux dernières décennies, Volvo est réputé pour être un spécialiste des moteurs Diesel, au même titre que bon nombre de constructeurs européens.

Certes, le Diesel a représenté, en 2017, 80% des ventes du constructeur en Europe. Et peut-être plus au Maroc, où la PDM du Diesel est supérieure à 93%, toutes marques confondues. Cependant, la part de marché du Diesel n’est plus ce qu’elle était sur le marché européen (50% en 2016, 47% en 2017 et 38% au cours du premier trimestre de 2018) et les spécialistes annoncent un trend similaire au Maroc dans les prochaines années.

Du reste, Volvo ne va pas délaisser le Diesel du jour au lendemain. Dévoilés respectivement l’année dernière et cette année, le XC60 et XC40 disposent de motorisations Diesel sous leur capot. Cela laisse donc quelques années au constructeur pour proposer des alternatives attrayantes au Diesel sur les marchés où l’on ne jure que par ce type de motorisation. Volvo mettra ainsi l’accent sur l’hybridation légère des blocs essence comme sur l’hybride rechargeable et le 100% électrique.