Danilo Annese, PDG de FCA Maroc :
Nos ambitions sont fortes en 2017

0
675

Aux commandes de FCA Maroc depuis le 1er septembre dernier, Danilo Annese nous livre, à travers cet entretien, son appréciation sur la performance commerciale actuelle de son groupe dans le Royaume. Il en profite également pour lever un coin du voile sur sa feuille de route pour l’année 2017.

Autonews : Quelles sont vos premières impressions quant au potentiel de vos marques dans le Royaume ?

Danilo Annese : Le Maroc est un pays en croissance qui bénéficie d’une économie stable et qui continue à faire des records d’évolution dans le marché automobile. Nos marques profitent de l’engouement de notre cible, spécialement Jeep et la famille 500. Sans oublier bien sûr Alfa Romeo qui renaît grâce au lancement de la toute nouvelle Giulia.

Autonews : Qu’en est-il de votre nouveau flagship, le «Motor Village», à Bouskoura ?

D.A. : Nous avons déjà commencé à réceptionner une partie importante du «Motor Village» et nous y installerons bientôt nos locaux. C’est un projet d’envergure pour le Groupe FCA, qui permet à ce dernier d’asseoir sa position et de poursuivre sa croissance sur le marché marocain. Cette nouvelle structure est aussi une façon révolutionnaire d’appréhender l’expérience automobile, car nous n’aurons pas seulement des showrooms mais aussi un circuit goudronné, un autre dédié spécialement aux véhicules 4X4. Ajoutez-y une salle de conférences et un restaurant. Nous prévoyons une ouverture au grand-public vers la fin du premier trimestre 2017.

Autonews : Quel bilan faîtes-vous de votre couverture réseau à travers le Royaume ?

D.A. : Bien évidemment, notre politique de développement du réseau a pour objectif de renforcer notre présence, tant en matière de vente qu’en après-vente. Nous prévoyons l’ouverture de six nouveaux showrooms, ce qui nous permettra d’augmenter la capillarité du réseau et de favoriser plus de proximité avec le client. Par ailleurs, nous souhaiterions mettre à niveau, conformément aux standards du Groupe FCA, tous les points de vente existants.

Autonews : Plusieurs nouveautés automobiles sont venues enrichir la gamme en cours d’année, dont la Fiat 500 et l’Alfa Romeo Giulia. Comment ont-elles été accueillies par la clientèle ?  

D.A. : La Fiat 500 est un modèle iconique qui vient chaque année apporter un souffle nouveau grâce à une extension de la gamme, comme la 500X, mais aussi grâce à des motorisations plus adaptées au marché… Cette année, nous fêterons les 60 ans de la 500 avec une édition spéciale. Elle est d’ailleurs très appréciée par une clientèle jeune, branchée et dynamique. Quant à la Giulia, nous l’avons dévoilée en avant-première pendant le Salon de Casablanca avec sa version Quadrifoglio. Nous avons présenté aussi toutes les motorisations disponibles il y a quelques mois à la presse locale. La commercialisation s’est effectuée il y a quelques semaines mais je peux vous dire que toutes les personnes qui l’ont prise en main jusqu’ici, ont particulièrement apprécié son design, son confort de roulement et son volet technologique. Comme vous le savez, Alfa Romeo est chargée d’histoire et de vécu, elle a toujours eu ses aficionados. Avec la Giulia, elle fait un retour en force, et je pense qu’elle aura encore plus de fans. Elle a d’ailleurs reçu près de 27 prix internationaux à aujourd’hui !

Commercialisée en fin d’année dernière, les débuts commerciaux de l’Alfa Romeo Giulia sont prometteurs.
Commercialisée en fin d’année dernière, les débuts commerciaux de l’Alfa Romeo Giulia sont prometteurs.

Autonews : Qu’en est-il de la nouvelle Tipo ? Quand débutera sa commercialisation ?

D.A. : La Tipo est un autre challenge pour cette année 2017. En effet, elle viendra créer la nouveauté dans le segment des citadines berlines et des compactes, complétant ainsi la gamme fonctionnelle de la marque Fiat. Sa commercialisation commencera dès ce mois-ci.

Autonews : Comment se porte votre pole de véhicules utilitaires légers ?

D.A. : Fiat est parmi les leaders dans le marché des véhicules utilitaires. Nous disposons d’une gamme complète qui s’articule autour du Fiorino, du Doblo et du nouveau Doblo. Nous avons déjà lancé, il y a quelques mois, le premier pick-up d’une tonne de Fiat, le Fullback, qui a été très bien accueilli par notre cible business et qui est en train de faire des émules auprès de nos clients.

Autonews : Quel bilan faîtes-vous de votre incursion dans le segment des grands taxis ?

D.A. : Le segment des grands taxis a connu un boom au départ de l’action gouvernementale, et la courbe s’est un peu lissée depuis. Les performances de Fiat restent au-delà de la moyenne du marché, et affichent 10% de parts de marché, même après l’introduction de plusieurs acteurs sur ce marché. Quant aux petits taxis, nous avons introduit depuis peu la Fiat Punto, qui commence à plaire à cette cible particulière.

Autonews : Beaucoup d’opérateurs automobiles s’organisent pour investir le marché du V.0 ? Quelles sont vos ambitions en la matière ?

D.A. : Effectivement, le marché du VO est en train de se mettre en place. Nous ne sommes encore qu’aux balbutiements, mais je peux d’ores et déjà vous dire que nous allons l’investir. D’ailleurs, nous sommes en phase d’installer un espace totalement dédié aux VO dans notre nouveau «Motor Village», même si cela prendra un peu de temps, en vue de constituer une flotte qui réponde aux standards et aux exigences que nous nous sommes fixés.

Les Tipo constitueront les nouveaux fers de lance de Fiat dans le Royaume, notamment les déclinaisons quatre et cinq-portes.
Les Tipo constitueront les nouveaux fers de lance de Fiat dans le Royaume, notamment les déclinaisons quatre et cinq-portes.