Audi A7 Sportback 2018 :
Evolution douce

0
1155

Chercher la différence entre le nouveau Audi A7 Sportback et son prédécesseur relève du jeu des 7 différences. Voici les détails.

Pour ce qui est de la forme, cette nouvelle génération reste fidèle à ses mensurations, soit une longueur de 4,97 m, tout comme elle reconduit le dessin de la poupe fuyante vers l’arrière. Invariablement, la ligne de toit se prolonge, dans une belle fluidité dynamique, jusqu’au hayon arrière qui porte à son extrémité l’aileron rétractable. Globalement, avec ses lignes très tendues, l’A7 cultive un design athlétique, empreint d’avant-gardisme quel que soit l’angle sous lequel on l’observe. À l’avant, les phares étroits, la calandre au contour marqué et la face avant verticale, évoquent solennellement l’univers du Gran Turismo.

audi_A7_Sportback_2018 9

Ambiance feutrée

L’intérieur est de même acabit, en proposant une atmosphère feutrée au possible. Le tableau de bord, qui dégage un sentiment d’espace, fait bon ménage avec la console centrale avantageusement orientée vers le conducteur, ce qui favorise la conduite sportive. Telle sensation d’ergonomie est même renforcée par l’inclinaison de l’écran de 10,1 pouces, lequel s’associe au système de navigation MMI Navigation plus pour gérer les fonctionnalités de l’engin.

audi_A7_Sportback_2018 4

L’essence d’abord

Au final, si le «coupé cinq-portes» emprunte à la nouvelle A8 plusieurs organes mécaniques, il fait l’impasse sur la plupart de ses motorisations. Au lancement, les acheteurs auront droit au seul V6 3.0 essence, désormais fort de 340 ch, alors que les fidèles du V6 diesel devront patienter, encore 3 mois.

audi_A7_Sportback_2018 6

Sophistications électroniques

De prime abord, on constate que le nouveau coupé 5-portes s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps, en adoptant des roues arrière directrices, optionnelles. Mais aussi la sophistication du réseau d’alimentation en courant électrique passe à 48 volts. Concrètement, cela signifie que l’A7 se dote d’une sorte d’hybridation légère qui apporte 60 Nm supplémentaires, grâce à l’association de l’alterno-démarreur au moteur thermique. Résultat : l’agrément de conduite bénéficie d’un couple amélioré, tout comme la consommation, dont les valeurs sont revues à la baisse. Autre sophistication, le nouveau seigneur des anneaux intègre 39 dispositifs d’assistances électroniques, disponibles à la clé. Voilà donc en quoi réside l’essentiel du renouvellement technologique.

Pub1.indd